Suizidhinterbliebene Basel / Postfach / 4144 Arlesheim                                                                                                                                                                                                        suizidhinterbliebene@gmx.ch

 

Nous avons rédigé ces textes à l’intention des personnes touchées avec toutes nos connaissances actuelles et avec notre plus grand soin car nous avons vécu cette situation. Les thèmes particuliers ne sont pas traités sous tous leurs aspects. Nous avons formulé ces textes de manière personnelle et tels que nous aimerions les transmettre au public actuellement. Notre démarche est en cours d’évolution et il en va de même pour notre site. Toutes remarques et suggestions de votre part à ce sujet sont bienvenues.

Concept : www.freeworkmedia.ch

LE SUICIDE – AUTRES CAUSES DE DÉCÈS

Les personnes en deuil éprouvent de la tristesse tout comme les proches d’un suicidé. Cependant, après un suicide, les dimensions du traumatisme à surmonter sont plus complexes.

Les personnes qui sont confrontées à une autre mort subite sont consternées et décontenancées. Elles sont arrachées à leur quotidien et doivent cependant continuer à vivre. Elles ont une énorme épreuve à surmonter : la vie doit continuer sans le défunt, la mort doit être comprise et la perte maîtrisée. Rien n’est plus comme avant.

Après un suicide, le fait de devoir accepter la mort comme une réalité rend la tâche encore plus complexe. Le suicide est une réalité tellement violente qu’il est presque impossible de l’accepter.

Les proches restent avec leurs questions ouvertes qui ne recevront jamais de réponses et que seul le défunt aurait éventuellement pu éclaircir.
 

La question de la culpabilité pèse lourd car personne et aucune circonstance extérieure ne peut être tenue responsable du décès.
 

Avec la question de la culpabilité et de la coresponsabilité surgissent les doutes sur sa propre perception, sur son propre vécu : pourquoi n’ai-je rien remarqué ? Pourquoi n’ai-je pas pu intervenir ? Comment pourrais-je me faire à nouveau confiance dans l’avenir ?
 

L’acte même du suicide remet en question toute la vie vécue en commun. Comment vais-je dorénavant pouvoir faire confiance à quelqu’un ? Puis-je avoir confiance en la vie si elle peut me réserver une chose aussi abominable ? Ce doute engendre une profonde remise en question sur le sens de la vie.

 

Le suicide a des répercussions relationnelles. Nous appartenons tous à des collectivités. Notre valeur est remise en question. Une insécurité profonde jaillit quand quelqu’un quitte ce monde de la sorte et abandonne les autres. « Notre relation n’avait-elle pas de valeur ? ». Et cette répercussion relationnelle n’est pas la seule.
 

C’est une charge émotionnelle également de faire preuve d’empathie et de ressentir l’étendue de la détresse du défunt, le drame de ne concevoir aucune autre issue à sa souffrance. Nous sommes également confrontés à sa détresse, pas seulement à notre propre impuissance.
 

Devoir continuer seuls est ainsi bien plus que de supporter une perte, c’est un ébranlement massif de notre personne, tout se brise et doit être reconstruit : intérieurement comme dans toutes les circonstances extérieures de la vie.

HIER FINDEN SIE FACHLICHE HILFE:

Es ist möglich, dass Sie es alleine nicht schaffen. Dann suchen Sie professionelle Hilfe. Eine erste Ansprechperson kann Ihre Hausärztin / Ihr Hausarzt oder die Seelsorge Ihres Wohnortes sein. Reden Sie über das Ereignis, über Ihre Trauer und Ihre Sorgen, wie es weiter gehen kann.


 

143    
Dargebotene Hand

147  
Notruf Kinder und Jugendliche

0848 35 45 55    
Elternnotruf

061 261 15 15    
Ärztliche Notrufzentrale Notfallpsychiater

061 325 51 00    
UPK Basel
Notfall für Erwachsene, Jugendliche
und Kinder


 

061 325 81 81     
UPK Basel Akutambulanz
    
Offene Sprechstunden für Erwachsene
  
Mo bis Fr 8 Uhr – 16 Uhr


061 553 56 56    
Psychiatrie Baselland, Liestal
    
Notfall für Erwachsene

 

061 325 82 00    
Kinder- und Jugendpsychiatrie Basel

 

061 553 55 55    
Psychiatrie Baselland, Liestal
    
Notfall für Kinder und
Jugendliche
 

061 689 90 90    
Zentrum Selbsthilfe Basel